Eglise Saint-Merry Paris, 21 novembre 2020 à 16h

Cordes augmenteesSolistes d’une grande habileté, Sara Chenal (violon) et Antoine Morinière (guitare) nous feront découvrir un univers sonore surprenant à travers une demi-douzaine de créations contemporaines. Le programme explore le dialogue entre l'instrument acoustique et les sons électroniques grâce au Sampo, un instrument innovant qui élargit les possibilités des instruments classiques.

Ce concert sera aussi l'aboutissement du travail des compositeurs lauréats du Concours Sampo 2020, Umut Eldem (Turquie / Belgique) et Philippe Hattat (France), qui présenteront personnellement au public les oeuvres écrites dans le cadre du concours.

 

 

 


Programme :

                  

Umut Eldem

         

Bound

         

violon

 

Alain Féron

 

L'incendie de l'Âme

 

violon

 

Graciane Finzi

 

En disant Dada…

 

violon

 

Philippe Hattat

 

Exschize Envoût

 

guitare

 

Pascale Jakubowski

 

Migration de la Belle-Dame

 

violon

 

Eric Pénicaud

 

Baptême en eau de mer, aux aurores

  violon

 

 

 

 

 

 

 

 


Les interprètes :

 

Sara Chenal (violon et Sampo)

Prix mention très bien de violon au Conservatoire National Supérieur de musique de Lyon en 2003 (classe de R.Daugareil puis A.Roussin), Sara Chenal a suivi le cycle de perfectionnement de violon au Rotterdams Conservatorium (classe de J-J. Kantorow) ainsi que celui de musique de chambre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris (classes de E. Bellocq, J-J. Kantorow, R. Dyens).

Membre de l’opéra de Dijon de 1996 à 2001, elle s’oriente ensuite vers une carrière de soliste et chambriste : tout d’abord en trio cordes et piano puis avec le guitariste Olivier Pelmoine dans le duo Cordes et âmes. Depuis 2006, elle est le 1er violon du quatuor à cordes Sine Qua Non et joue fréquemment dans toutes sortes de formations chambristes.

Elle est également invitée comme soliste ou violon solo d’ensembles orchestraux comme La Baule, J.W. Audoli, Forum Sinfonietta, Les Musiciens d’Art, Musica de Flandre, Océan, joue régulièrement dans l'Orchestre de Paris et a participé aux ensembles contemporains Multilatérale, Cairn, Court-Circuit, Instant donné, Utopik.

Sara Chenal se produit en France ainsi qu’à l’étranger. Dédicataire de plusieures pièces (J-Y. Bosseur, J-L. Narvaez, A. Ourkousounov, P. Jakubowski, F. Rossé…), elle est sollicitée pour des passages à la radio, notamment pour les émissions "Dans la Cour des Grands", "Alla breve", "En pistes", "Carrefour de Lodéon". Trois enregistrements sont disponibles avec le guitariste O.Pelmoine chez le label Skarbo, et elle participe à divers enregistrements de musiques éclectiques avec Marc Perrone, Jacques Lenot, Philippe Leloup, Albert Hamman, Emilie Simon, Jean-Pierre Ferey et le quatuor Sine Qua Non.

www.sara-chenal.com


Antoine Morinière (guitare et Sampo)

Moriniere

Antoine Morinière débute la guitare à huit ans avec Jean Luc Rocchietti puis intègre le Conservatoire National de Région de Bordeaux. En 2011, il entre au CNSMD de Paris dans la classe d’Olivier Chassain et de Laurent Blanquart. Il bénéficiera des précieux conseils de Jérémy Jouve et obtient son Master de guitare avec la mention très bien à l’unanimité. Dès 2012, Antoine commence à voyager avec sa guitare en récitals solo et concerto à travers le monde.

Dès 2012, Antoine commence à voyager avec sa guitare en récitals solo et concerto à travers le monde ainsi que dans divers festivals de musique en France.

Très intéressé par la création musicale, Antoine est le dédicataire d’une suite de 3 pièces de Rikako Watanabe. Il réalisa aussi la création d’Obscurs pour guitare et clarinette de Raphaël Sévère, ainsi qu'une œuvre de Jean Frédéric Neuburger pour deux guitares (avec Thibaut Garcia), clarinette (R.Sévère), et piano (J.F.Neuburger).

Motivé par le mélange des expressions artistiques, il a également pour projet de conjuguer sa guitare avec la danse dans le spectacle « Nocturne » autour du Nocturnal de B. Britten, de la Chaconne de J.S.Bach et de la création d' "Entre chien et loup » de R. Sévère et qui aura lieu en 2019 avec le danseur Joaquim Maudet.

Antoine se produit régulièrement en formation de musique de chambre en duo de guitare (Thibaut Garcia), clarinette (Raphaël Sévère), avec chant (Aude Extrémo, Marianne Croux), avec violon (Marianne Piketty), avec piano (Jean Frederic Neuburger).

Antoine Morinière est un artiste soutenu par la fondation Safran.

https://antoinemoriniere.com/fr


Les compositeurs :

 

Umut Eldem

Eldem photo

Umut Eldem est un compositeur, musicien et chercheur. Après avoir obtenu sa licence en composition au Conservatoire d'Etat de Mimar Sinan, il poursuit sa maîtrise au Conservatoire Royal d'Anvers. Il effectue dans la même institution sa recherche de troisième cycle, 'Foundations of Cross-Modal Analytic Thinking' (Les fondements de la pensée analytique intermodale) sur l'applicabilité de la synesthésie et de la couleur en tant que concept musical intersensoriel.

Il donne des conférences sur sa recherche dans le domaine de la synesthésie, et ses oeuvres combinant du son et des couleurs sont interprétées en Belgique, en Turquie, en Italie, en Roumanie et au Luxembourg. Son installation 'Chrom', constituée de boîtes musicales de différentes couleurs dispersées dans la forêt Mirador au Luxembourg, explore la relation entre la musique, les sens et notre emplacement physique. Son oeuvre 'Prelude', pour électronique, narrateur et lumière colorée, applique la relation cognitive son-couleur dans l'interprétation interdisciplinaire. ‘Glimmer’, pour saxophone, électronique et visuels live, incorpore le musicien en tant que participant actif dans la projection non seulement du son, mais des visuels aussi.

Il est actuellement doctorant au Conservatoire Royal d'Anvers et directeur musical du collectif de théâtre Mixed & United. Sa recherche doctorale en cours intitulée ‘The Hearing Glass: Synaesthetic Correspondences in The Musical Practice’, vise à développer une théorie intersensorielle de l'art audiovisuel.

https://ap-arts.be/en/person/umut-eldem
https://soundcloud.com/umutreldem


Alain Féron

Feron bio

Né à Dakar en 1954, unique élève du compositeur marocain Ahmed Essyad, Alain Féron possède à son catalogue une trentaine d'oeuvres couvrant tous les genres (musique symphonique, musique de chambre, musique vocale). Rejetant dos à dos les avant-gardes et les néo-classicismes, Alain Féron s'est forgé un langage personnel qui, atonal, dodécaphonique et chromatique n'en accueille pas moins le diatonisme et la modalité. Son oeuvre se partage entre la musique sacrée, la musique dramatique et la musique pure. Quoique, sous ce dernier vocable, se cache toujours des intentions philosophiques ou, plus amplement, poétiques et littéraires.

Sa curiosité et son engagement en tant qu'artiste l'ont conduit à pratiquer des activités multiformes dans des domaines aussi divers que la radio, la musicologie, le journalisme culturel, la direction et le conseil artistique, l'animation, la pédagogie et la formation, la programmation et l'organisation de concerts.

Parallèlement à ses activités de compositeur, Alain Féron est musicologue, producteur radiophonique (France-Musique, France-Culture, Radio Suisse-Romande), auteur pour Encyclopaedia Universalis et Larousse, critique (Harmonie, Diapason, Dissonanz, Crescendo, Monde de la Musique), conférencier. Collaborateur de divers journaux et revues (Libération, Vendredi, Politique-Hebdo, Les Nouvelles Littéraires, Avant-Scène Opéra et Ballet, Opéra International, Silence), il a été responsable des "Perspectives du XXème siècle" à Radio-France, co-responsable et directeur artistique d’un ensemble à géomètrie variable (Ensemble Denojours) tout en assumant diverses missions au sein d' institutions publiques (Musée de la Musique, INA, Institut du Monde Arabe, Musée du Louvre, Duo/Dijon) ou privées (responsable du Département "Classique" à Koka-Media, conseiller musical pour l'audio-visuel).


Graciane Finzi

Finzi bio

Graciane Finzi est née dans une famille de musiciens. Après des études au conservatoire de Casablanca, sa ville natale, Graciane Finzi entre au Conservatoire National Supérieur de Paris où elle obtient de nombreux prix dont ceux de harmonie, contrepoint, fugue et composition.

En 1979 elle est nommée professeur au CNSM de Paris.

En 1982 elle obtient le Grand Prix de la Promotion Symphonique de la Sacem, en 1989 le Prix Georges Enesco et son opéra “Pauvre Assassin” est couronné du Prix de la SACD en 1992. En 2001 elle se voit décerner le Grand Prix de la SACEM pour l’ensemble de son œuvre et en 2006 l’Institut de France lui attribue le Prix Chartier.

Graciane Finzi utilise les instruments, qu'il s'agisse de masses orchestrales ou de solistes en tenant compte de leur individualité, puis les unit par groupes juxtaposés dont chacun possède son propre dynamisme, ses pulsions, sa couleur, son rythme de vie, multipliant ainsi les parties réelles.

Le répertoire de Graciane Finzi se compose d’une centaine d’œuvres et de sept Opéras. Les plus grands Interprètes et Orchestres aussi bien en France qu’à l’étranger ont créé ses œuvres.

http://www.graciane-finzi.com/


Philippe Hattat

Hattat photoNé en 1993, Philippe Hattat entame ses études musicales en 2001 au Conservatoire de Levallois-Perret, puis au CRR de Paris dès 2003. Intégrant le CNSMDP en 2011, il obtient les prix d’accompagnement au piano (2014), de piano (2016), d’écriture (2018) et d’orchestration (2019).

Parallèlement, de 2005 à 2011, il suit l’enseignement en composition et orchestration de Michel Merlet au Conservatoire de Levallois-Perret. Depuis, grâce à un contact accru avec la création contemporaine pendant ses études au CNSMDP, il cherche à associer, à sa manière, un ‘artisanat compositionnel’ (usant de diverses ressources d’écriture contrapuntique) à des recherches sur le timbre (avec un penchant actuel pour certaines formes de saturation), les micro-intervalles, le geste musical.

Il est lauréat du Concours International de Piano d’Orléans (2016) en tant que pianiste et compositeur (Prix Mention Spéciale Ricardo Viñes, Prix Mention Spéciale Alberto Ginastera, et Prix de composition André Chevillon – Yvonne Bonnaud).


Pascale Jakubowski

Jakubowski bioNée en Algérie d'un père d'origine polonaise et d'une mère française, Pascale Jakubowski fait ses études musicales en France. Poursuivant un double cursus – piano puis clarinette – auquel s’ajoute bientôt le chant, elle écrit depuis plusieurs années déjà des œuvres dont elle se fait fréquemment l'interprète, lorsqu'elle entreprend de suivre, en 1986, des cours d'harmonie, de composition électroacoustique et d'analyse musicale au Conservatoire national de région de Bordeaux.

Dès ses débuts, Pascale Jakubowski se nourrit de la pratique conjointe de la composition et de l'expérimentation interdisciplinaire, qui lui vaut de travailler fréquemment en étroite relation avec des artistes et des scientifiques (Trans-figurations et Télé-plastique, 1989-1992 ; Le destin de petits riens, dans un environnement plastique de Francis Proudhom, 2005). En cause, une sensibilité aux autres formes d'expression artistiques, qui s'inscrit par ailleurs dans un discours atonal exempt de toute rigueur systémique où l'exploration des micro-intervalles et la multiplicité des modes de jeu à l'instrument trouvent aussi à s'épanouir.

Artiste en résidence en Ille-et-Vilaine (1999-2000), Pascale Jakubowski élabore un projet ambitieux, au sein duquel on retrouve des éléments constitutifs de sa démarche compositionnelle, telles la littérature et les musiques du monde, qui ont toujours profondément nourri sa réflexion. Récompensée par la Sacem en 2005 (Prix Pierre et Germaine Labole pour Hautes Terres ; 2004), la compositrice occupe successivement diverses fonctions dans le domaine de l’enseignement. Depuis 2007, elle est professeur d’analyse et de composition au Conservatoire à rayonnement régional de Saint-Étienne.

http://pascalejakubowski.com/


Eric Pénicaud

Pénicaud bio

Éric Pénicaud reçoit dès l’âge de sept ans, une formation musicale « sur mesure » et hors institutions, d’abord avec son père, puis avec des amis de sa famille mélomane, professeurs et concertistes. Il étudie dans le même temps tous les compas du flamenco et s’initie également au jazz et à l’improvisation.

Cet éclectisme acquis dès l’enfance lui permet de se fondre dans chaque genre et va paradoxalement l’amener à un recentrage sur la composition. Il se laisse aussi guider par la mer, le vent, les étoiles comme le préconisaient Debussy et Ohana : il parcourt la Méditerranée en voilier durant des années (plus tard ce seront tous les océans en cargo). Il collecte au passage de nombreuses musiques dites « ethniques » et il approfondit encore et encore l’écriture des maîtres anciens et des modernes (depuis Machaut, jusqu’à Stravinsky, Bartók, Messiaen, Ohana etc.).

Son œuvre obtient une dizaine de prix internationaux de composition: Carrefour mondial de la guitare à Tokyo, en Italie, le « International Art Society » à Volos en Grèce où il y reçoit également le titre « Artist of the Year » .

Sa production est d’une homogénéité partout reconnue et saluée, autant par de nombreux compositeurs, divers interprètes, chefs d’orchestre, pédagogues et également les poètes, écrivains peintres-marins, ou encore des scientifiques-penseurs...

 


En collaboration avec   Avec le soutien de
     SACEMSIGNATURE FR 1L RVB   logo copie privee rose