Umut Eldem

Eldem photo

Umut Eldem est un compositeur, musicien et chercheur. Après avoir obtenu sa licence en composition au Conservatoire d'Etat de Mimar Sinan, il poursuit sa maîtrise au Conservatoire Royal d'Anvers. Il effectue dans la même institution sa recherche de troisième cycle, 'Foundations of Cross-Modal Analytic Thinking' (Les fondements de la pensée analytique intermodale) sur l'applicabilité de la synesthésie et de la couleur en tant que concept musical intersensoriel.

Il donne des conférences sur sa recherche dans le domaine de la synesthésie, et ses oeuvres combinant du son et des couleurs sont interprétées en Belgique, en Turquie, en Italie, en Roumanie et au Luxembourg. Son installation 'Chrom', constituée de boîtes musicales de différentes couleurs dispersées dans la forêt Mirador au Luxembourg, explore la relation entre la musique, les sens et notre emplacement physique. Son oeuvre 'Prelude', pour électronique, narrateur et lumière colorée, applique la relation cognitive son-couleur dans l'interprétation interdisciplinaire. ‘Glimmer’, pour saxophone, électronique et visuels live, incorpore le musicien en tant que participant actif dans la projection non seulement du son, mais des visuels aussi.

Il est actuellement doctorant au Conservatoire Royal d'Anvers et directeur musical du collectif de théâtre Mixed & United. Sa recherche doctorale en cours intitulée ‘The Hearing Glass: Synaesthetic Correspondences in The Musical Practice’, vise à développer une théorie intersensorielle de l'art audiovisuel.

https://ap-arts.be/en/person/umut-eldem
https://soundcloud.com/umutreldem


Philippe Hattat

Hattat photoNé en 1993, Philippe Hattat entame ses études musicales en 2001 au Conservatoire de Levallois-Perret, puis au CRR de Paris dès 2003. Intégrant le CNSMDP en 2011, il obtient les prix d’accompagnement au piano (2014), de piano (2016), d’écriture (2018) et d’orchestration (2019).

Parallèlement, de 2005 à 2011, il suit l’enseignement en composition et orchestration de Michel Merlet au Conservatoire de Levallois-Perret. Depuis, grâce à un contact accru avec la création contemporaine pendant ses études au CNSMDP, il cherche à associer, à sa manière, un ‘artisanat compositionnel’ (usant de diverses ressources d’écriture contrapuntique) à des recherches sur le timbre (avec un penchant actuel pour certaines formes de saturation), les micro-intervalles, le geste musical.

Il est lauréat du Concours International de Piano d’Orléans (2016) en tant que pianiste et compositeur (Prix Mention Spéciale Ricardo Viñes, Prix Mention Spéciale Alberto Ginastera, et Prix de composition André Chevillon – Yvonne Bonnaud).

 

 


Pascale Jakubowski

Jakubowski bioNée en Algérie d'un père d'origine polonaise et d'une mère française, Pascale Jakubowski fait ses études musicales en France. Poursuivant un double cursus – piano puis clarinette – auquel s’ajoute bientôt le chant, elle écrit depuis plusieurs années déjà des œuvres dont elle se fait fréquemment l'interprète, lorsqu'elle entreprend de suivre, en 1986, des cours d'harmonie, de composition électroacoustique et d'analyse musicale au Conservatoire national de région de Bordeaux.

Dès ses débuts, Pascale Jakubowski se nourrit de la pratique conjointe de la composition et de l'expérimentation interdisciplinaire, qui lui vaut de travailler fréquemment en étroite relation avec des artistes et des scientifiques (Trans-figurations et Télé-plastique, 1989-1992 ; Le destin de petits riens, dans un environnement plastique de Francis Proudhom, 2005). En cause, une sensibilité aux autres formes d'expression artistiques, qui s'inscrit par ailleurs dans un discours atonal exempt de toute rigueur systémique où l'exploration des micro-intervalles et la multiplicité des modes de jeu à l'instrument trouvent aussi à s'épanouir.

Artiste en résidence en Ille-et-Vilaine (1999-2000), Pascale Jakubowski élabore un projet ambitieux, au sein duquel on retrouve des éléments constitutifs de sa démarche compositionnelle, telles la littérature et les musiques du monde, qui ont toujours profondément nourri sa réflexion. Récompensée par la Sacem en 2005 (Prix Pierre et Germaine Labole pour Hautes Terres ; 2004), la compositrice occupe successivement diverses fonctions dans le domaine de l’enseignement. Depuis 2007, elle est professeur d’analyse et de composition au Conservatoire à rayonnement régional de Saint-Étienne.

http://pascalejakubowski.com/