Colloque international, Jeudi 5 avril 2012, IRCAM

 

Si pour la musique instrumentale la partition est parfaitement codifiée et le résultat sonore produit est connu par la personne qui l’analyse, l’absence d’une codification standardisée dans le cas de la musique mixte occasionne de nombreuses difficultés pour son analyse. Ces difficultés sont dues principalement au fait que le dispositif électronique est inconnu, que son accès est compliqué et qu’il subit des changements rapides et permanents avec l’évolution technologique.