Conférence les mardis de la Science en région Centre - Bourges

Muséum d'histoire naturelle, le 10 février 2009

Volcanologie, cardiologie, astronomie... depuis quelques dizaines d’années le son prend une place particulière dans la représentation des données scientifiques. Fruit du développement des ordinateurs et de la facilité logicielle, le son devient un vecteur d’information à part dans la compréhension du monde qui nous entoure. 

 

D’un côté l’automatisation de la collecte des données sous forme numérique et de l’autre leur traitement massif par des logiciels dédiés créent une nouvelle forme de présentation des données – la sonification.La sonification est l’utilisation du son dans le but de la perception auditive des données. C’est la représentation acoustique des données mesurées.